Actualités

11 septembre 2018

Le TCS dit OUI au vélo le 23 septembre

Le 23 septembre prochain, nous voterons sur l'arrêté fédéral concernant les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres. Le TCS soutient ce texte. Cela ne devrait surprendre personne.

Cet arrêté fédéral n'est rien d'autre que le contre-projet à l'initiative vélo. Si le but premier demeure le même, à savoir inscrire le vélo dans la Constitution, la nuance entre les deux textes est de taille. L'initiative, à laquelle s'opposait le TCS, enchevêtrait les compétences des cantons et de la Confédération et imposait à cette dernière l'obligation de promouvoir les voies cyclables. Le contre-projet lui en donne la possibilité, en respectant les compétences des cantons. C'est pourquoi le TCS y est désormais favorable.

La démarche des initiants n'est pas pour autant vidée de sa substance. Ces derniers, satisfaits par le contre-projet, ont en effet retiré leur initiative. Le peuple n'aura donc pas à effectuer de choix et à se prononcer sur des modalités d'exécution, mais simplement à dire s'il entend accorder au vélo une place dans la Constitution conforme à celle que ce moyen de transport occupe dans la mobilité.

Il nous arrive bien sûr à tous de percevoir, de temps à autre, les cyclistes comme une nuisance sur la route, mais ce serait faire preuve de courte vue que d'ignorer l'importance du vélo dans la mobilité. C'est le vélo qui démocratisé la mobilité individuelle, en proposant un moyen de locomotion abordable aux classes populaires. C'est le vélo qui s'avère le plus adapté aux courtes distances que nous impose quotidiennement la vie moderne. C'est le vélo, dont la popularité explose depuis l'apparition du moteur électrique.

Il serait aussi terriblement réducteur de confiner le TCS le seul rôle de défenseur des automobilistes. Le TCS ne se bat pour la voiture, il se bat pour la mobilité.  Au XXIe siècle, celle-ci est obligatoirement combinée. En voiture, en transports publics, à vélo ou à pied, l'important est de pouvoir se déplacer, le plus librement possible. Avec son service de dépannage, le TCS a longtemps garanti cette mobilité aux automobilistes. Depuis l'an passé, il le propose également aux cyclistes. Juste retour des choses, car faut-il rappeler que le club a à l'origine été fondé par des cyclistes? Le TCS recommande donc le OUI à l'arrêté fédéral sur les voies cyclables le 23 septembre prochain.

Autres actualités

Un pont pour entrevoir la fin du tunnel
Un pont pour entrevoir la fin du tunnel
Deux nouvelles pistes à l'OCN de Bulle
Deux nouvelles pistes à l'OCN de Bulle
Arène suisse de la mobilité, du 16 au 20 septembre 2019
Arène suisse de la mobilité, du 16 au 20 septembre 2019