Actualités

©Photo: Chuttersnap / unsplash.com

06 février 2021

Véhicules électriques: entre essor et obstacle

Les primes qu’offrent certains cantons à l’achat d’un véhicule électrique attirent toujours plus d’adeptes. Toutefois, le manque de bornes de recharge est un frein à l’essor de la branche.

La mobilité électrique convainc de plus en plus de Suisses et pour cause: quatre cantons offrent désormais une prime à l’achat d’un véhicule électrique. Le Tessin, le Valais, la Thurgovie et maintenant Schaffhouse, l’augmentation est telle que la prime du canton de Thurgovie a dû être réduite, passant de 4'000 CHF en 2019 à 3'500 en 2020. Malgré cette réduction, les citoyen-nes ont continué à investir dans le tout-électrique: ils et elles étaient 726 en 2020, presque le double par rapport à l’année précédente. Les Thurgovien-nes ont décidé de diminuer encore une fois la prime, passant cette fois à 2'000 CHF. L’explication est simple: plus l’offre augmente, plus le prix du véhicule diminue. Le canton affiche désormais un des plus hauts taux de voitures électriques du pays, juste derrière le canton de Zurich qui pour sa part, peut compter sur les flottes des véhicules d’entreprise.

D’autres cantons (la plupart en Suisse alémanique) offrent aux acheteur-euses des programmes de soutien à l’achat d’un véhicule électrique, comme une réduction de la taxe automobile annuelle ou encore de l’aide pour l’installation d’une borne électrique. Rien pour l’instant du côté de Fribourg…

Contrairement à la plupart des pays européens, la Suisse n’accorde pas de prime à l’achat à l’échelon national. Ce sont donc les cantons qui doivent mettre en place des mesures pour les citoyen-nes.

Manque de bornes

Pour faciliter la transition énergétique des usager-ères de la route, il est essentiel de développer urgemment les infrastructures de recharge. Si elles sont suffisantes sur les autoroutes, elles manquent cruellement en zone urbaine. Pour le marché suisse de l’automobile, cette pénurie est inquiétante. Si l’offre en bornes de recharge n’augmente pas rapidement et suffisamment, elle pourrait pénaliser le marché de voitures électriques. Etant donné que la demande est chaque année plus forte, il y a un fort risque de blocage au développement de l’électromobilité. Le problème est de taille car les immeubles locatifs manquent de réseau de recharge. Au-delà du prix, la question du chargement est l’un des principaux obstacles au développement de la voiture électrique, les locataires étant tributaires de l’accord du bailleur.

Cependant, les nouvelles résidences construites doivent désormais intégrer une installation de recharge dans leur parking. De quoi encourager les futurs locataires à s’intéresser à l’électromobilité.

Application pour trouver une borne de recharge:

Autres actualités